ABFC-2022-02-16 Lkn-banner-AUDIT-220523-1402x352

▷Rendre l’Audit d’Entreprise accessible à toutes et tous

Bien au-delà d’une analyse des comptes et d’un bilan comptable [travail souvent complexe, mais – par nature – porté sur le passé], auditer un Service ou une Entreprise, c’est lui apporter une analyse neutre et sans jugement, un point de vue externe et sans « affect », sur son actualité, sur tout ou partie de son fonctionnement, de ses atouts et de ses points d’amélioration avec un objectif : aider les prises de décisions en alimentant les réflexions de la Direction du Service ou de l’Entreprise, pour lui permettre de mieux se projeter dans l’avenir et les améliorations. La finalité objective : optimiser le passage à l’action [action à objectiver].

Quatre constats

1°/ Les ETI et grandes entreprises, ont régulièrement recours à l’audit externe.

2°/ Toutes les grandes entreprises ont commencé par être… des petites entreprises.

3°/ Les PME/TPE sont peu nombreuses à avoir recours à l’accompagnement en général et à l’audit externe en particulier.
Pourtant…

4°/  Toutes les petites entreprises qui se sont joliment développées ont eu recours à l’accompagnement externe.

Aide à la décision, feuille de route, plan d’action

L’histoire de l’industrie en particulier et de tous les secteurs d’activité en général, montre en effet que toutes les entreprises qui parviennent à se développer avec robustesse sont habituées à faire appel à des expertises externes, des interventions ponctuelles.

Une des forces de l’intervenant externe : il/elle est — naturellement — en retrait du quotidien opérationnel. Son écoute, son analyse et sa synthèse ne sont — par nature — pas empruntes d’affectif, et cette objectivité alimente fortement le travail de réflexion (interne et externe) qui conduit aux propositions de plans d’actions et à la feuille de route.

Un business plan robuste ne se résume pas à un tableau Excel [qui argumente les promesses d’un bel avenir capitalistique, financier et comptable…]. L’établissement de ce tableau — indispensable — doit par essence s’appuyer sur un plan d’actions [qui seront à conduire], et sur la place que peut [et doit] prendre ce plan d’actions dans la stratégie globale de l’entreprise.

Déploiement

L’audit apporte à la Direction de l’Entreprise, un éclairage extérieur, nouveau, supplémentaire sur un sujet essentiel — peut-être même vital — pour l’avenir, le développement, la croissance. Il est une source riche pour les prises de décisions.

À la suite de la prise de décision, la valeur produite se trouve dans l’action. Dans le déploiement du projet. Pas à pas. Étape après étape. Jusqu’à l’atteinte des résultats mesurables, du succès de la transformation.

Décider et engager l’action…

Comprendre l’organisation · Identifier les flux d’information · Identifier les interactions entre les personnes / les services · Analyser et évaluer les processus opérationnels · Analyser et évaluer les procédures existantes (rédigées ou non) · Etc.
Collecte Synthèse Analyse Améliorations souhaitables
Leviers d’actions Axes de travail Actions Résultats.

Dans une ETI, ou une grande entreprise, l’équipe de Direction (la Direction… le Conseil d’Administration… le Comité de Direction… etc. – quel que soit le nom utilisé, en fonction de la structure statutaire, juridique ou simplement opérationnelle de l’entreprise) travaille… en équipe. Chacun.e apporte ses idées, son expertise, ses expériences. Les informations sont partagées les savoirs sont mis à disposition du groupe. Et si une expertise, un savoir-faire, ou simplement du temps vient à manquer, cette équipe fait appel à des ressources / expertises / savoir-faire externes. Souvent le temps d’un projet, d’une mission.
L’audit externe – en particulier – est un des outils de pilotage. Il permet de diagnostiquer et analyser – de manière la plus exhaustive et neutre possible – une situation, un « système relationnel », un mode opérationnel, etc. Il conduit à une série de décisions. Elles se traduisent en actions. Et en résultats [qui font grandir l’entreprise] qu’il faut pouvoir mesurer.

… seul.e et à plusieurs ?

La décision finale revient souvent à une seule personne : le ou la Chef.fe du Service ou de l’Entreprise. Mais pour reprendre les mots de la dirigeante de deux TPE, rencontrée en fin d’année lors d’une réunion des FFI : « à plusieurs cerveaux, on avance plus vite et on va plus loin. »

Je vais conclure ici ce petit article sur un point : le recours à l’accompagnement en général et à l’audit externe en particulier sont à considérer comme des investissements. Et – contrairement à certaines croyances – ils sont accessibles aux budgets les plus serrés. Un sujet qui… fera l’objet d’une prochaine publication. ▷▷▷